Saint-Just-Malmont

PR 675 – Le Bois de Chapelet

Itinéraire de randonnée pédestre
Descendre et tourner à la troisième rue à gauche, impasse de l’Échapre.
Passer la buse et continuer tout droit.
À la fourche, descendre à main droite.
Après le ruisseau, se diriger à droite. Le franchir une nouvelle fois par la passerelle.

Grimper à droite (partie technique) et, à la fourche, continuer de monter à droite.

En lisière, obliquer à gauche et poursuivre en forêt.
À la fourche, prendre à gauche et atteindre la Cotête.
Continuer tout droit sur la route.
Au croisement, bifurquer à gauche.
Au Bouchet, poursuivre tout droit sur le chemin.
Aller tout droit jusqu’à la Massardière.

Prendre la seconde route à droite. Tourner à gauche et entrer dans l’Aubépine.
Bifurquer à droite et poursuivre sur le chemin longeant la forêt ; la traverser.

En lisière (croix), tourner à droite.
Au croisement, continuer tout droit sur le chemin.
À la fourche, aller à main gauche et atteindre une route ; la suivre à main droite sur 100 m.

La quitter pour le chemin tout droit.
En sortie de forêt, poursuivre sur la route et atteindre une fourche avec une croix. Se diriger à main droite puis, continuer
tout droit sur un chemin. Emprunter la route à droite (prudence), puis tourner
à gauche vers le Goyet (vue sur le massif du Pilat).

S’engager à droite sur un sentier. Emprunter la route à droite sur 50 m et, à la croix, virer à gauche sur un chemin herbeux.
Aller tout droit pour atteindre les bois.

En lisière, prendre le chemin de gauche. Au croisement en forêt, aller tout droit.
Traverser Talatay tout droit et poursuivre 250 m sur la route ; la délaisser tout
droit pour un chemin. À la fourche, entrer dans le bois à main droite.

Prendre la route à gauche, puis la suivre à droite. Après le panneau de Saint-Just-Malmont, tourner à droite. Passer un ruisseau, puis partir à gauche sur
la route. À la Chaize, rester à droite et, à la fourche, s’engager sur le chemin à
droite de la maison.

Reprendre l’itinéraire emprunté à l’aller pour rejoindre Saint-Just-Malmont


Maison de la Passementerie : Le travail des tissotiers à Saint-Just-Malmont aurait débuté dès la fin du xvie siècle. Ce travail semblait au départ essentiellement féminin,
et la plupart des jeunes filles apportaient un métier à tisser en dot. À la fin du xixe siècle, le nombre d’habitants augmentait d’année en année grâce au dynamisme de la rubanerie.
Le travail s’effectuait dans la fabrique : vaste pièce, très éclairée, bien qu’à l’abri des rayons du soleil qui pourraient ternir les couleurs des rubans. L’arrivée de l’électricité, dès 1902 à Saint-Just-Malmont, permit de rendre le travail moins pénible. C’est à cette période que commença l’âge d’or de la passementerie
saint-justaire, avec 2 000 métiers recensés sur la commune. La mécanisation progressive de l’industrie textile marqua la fin de la passementerie à domicile mais, aujourd’hui, quelques grandes entreprises font encore perdurer la tradition rubanière de la commune. Un groupe de bénévoles passionnés vous
attend à la maison de la passementerie pour vous faire découvrir l’histoire de Saint-Just-Malmont.
Nous parlons : Français

Ouverture

Horaires d'ouverture du 01 janvier au 31 décembre 2024
LundiOuvert
MardiOuvert
MercrediOuvert
JeudiOuvert
VendrediOuvert
SamediOuvert
DimancheOuvert

Tarifs

Gratuit

Prestations

Activités sur place

  • Sports pédestres
  • Itinéraire de randonnée pédestre

À télécharger

Adresse

Lot. du Centre derrière la Mairie
43240 Saint-Just-Malmont
Comment m’y rendre ?

Ce contenu vous a été utile ?