Par Pierre Qyrool, chroniqueur du blog Lyon City Crunch.

Alors que l’été touche à sa fin et que les insupportables chaleurs estivales sont derrière nous, nous nous sommes dit qu’un petit tour en Haute-Loire serait parfait pour une escapade de rentrée. Encore épargné par le tourisme de masse et les hordes d’Instagrameurs, ce secteur regorge de pépites à découvrir dont les fabuleuses et sauvages Gorges de la Loire…'

Pierre Qyrool

Allez hop, prenez votre sac à dos et une bonne paire de chaussures, on vous emmène dans ce petit paradis.

Jour 1 : Château d’Artias, musée de la dentelle et château de Rochebaron

7 h 50
On s’est levé super tôt pour profiter un max de notre week-end. Sacrifier une grasse mat’ pour faire le plein de nature et de beaux paysages, n’a jamais été un souci pour nous. Nous sommes à la gare de la Part-Dieu et montons dans un premier train pour Saint-Etienne. Si vous êtes adeptes de la Petite Reine (vélo, VTT, Gravel…) aucun problème pour qu’elle vous accompagne dans le Ter ! il y aura toujours de la place pour elle et ça peut s’avérer un très bon plan pour se déplacer plus facilement sur place.

8 h 40
45 minutes plus tard, nous arrivons à Saint-Etienne-Châteaucreux. Nous n’avons que quelques minutes pour sauter à bord d’un deuxième train. Direction Retournac. Rapidement la ville laisse place à des paysages verdoyants, la brume matinale s’accroche encore aux reliefs. Le train s’engage ensuite dans les Gorges de la Loire. Les paysages qui défilent alors sous nos yeux nous émerveillent déjà et promettent le plus délicieux des séjours.

9 h 45
On arrive à la petite gare de Retournac et tombons nez à nez avec une chèvre. Pas de doute, nous sommes bien arrivés à la campagne. On file ensuite vers notre première destination de la journée : le Château d’Artias.

Se déplacer en Haute-Loire

Nous avons pu bénéficier d’un véhicule sur place afin de voir un maximum de choses, mais sachez que vous pouvez faire le parcours à pied en passant par le GR 3. Ça prend beaucoup plus de temps, mais c’est super beau !
Le parcours (que l’on prend en suivant les marquages blancs et rouges) longe la fleuve et est jalonné de beaux panoramas.

10 h 00
Nous empruntons le chemin qui mène au château perché sur un éperon. La brume est encore très présente et le château se détache à peine derrière les nuages. Cette ambiance fantasmagorique n’est pas pour nous déplaire. Au fur et à mesure de notre ascension, le soleil se dévoile comme pour célébrer notre venue.

10 h 45
Nous voilà au sommet. Il ne reste pas grand-chose du château qui date du XIe siècle, mais quelle vue ! Quelques filets de nuages subsistent, mais ils nous laissent quand même voir un merveilleux panorama. On aperçoit les Sucs, les monts d’origine volcanique de la région, ainsi que la Loire en contrebas qui serpente entre les hameaux.

11 h 15
Après l’ascension du château, nous avons prévu une visite du Musée des Manufactures de Dentelles. Pour être honnête, on s’attendait à un musée un peu poussiéreux, il n’en est rien ! On découvre à travers l’histoire de la dentelle et de la ville de Retournac la richesse et la complexité de ce type d’ouvrage. Les explications sont bien faites et on est assez fascinés par la façon dont les dessins étaient imaginés par les créateurs pour être ensuite réalisés par les dentellières.

12 h 30
On se pose ensuite à la Ferme des Fromentaux, une ferme atypique où vit une petite communauté de gens passionnants et investis. Au milieu des arbres, des champs, des yourtes et des chèvres, on avale nos sandwichs préparés la veille.

14 h 00
On change de village, direction Bas-en-Basset pour aller visiter son fameux Château de Rochebaron. Après une bonne demi-heure de montée à pied, on voit l’imposante bâtisse se dessiner par-dessus les arbres. Les ruines actuelles sont les vestiges d’un vaste ensemble érigé à partir du XIIème siècle et marquant la frontière entre le comté du Velay et celui du Forez. Nous déambulons autour des vieilles pierres, le ciel commence à s’assombrir, on se croirait presque en Écosse. L’une des particularités de ce château est qu’il dispose d’une volière et propose un spectacle de rapaces. Nous nous installons donc dans les gradins de bois qui offrent un large panorama sur la vallée.

16 h 00
La pluie semble avoir attendu que le spectacle se termine pour s’abattre sur le château. On se réfugie à l’intérieur, ce qui nous permet de discuter avec le fauconnier et un bénévole qui en profite pour nous raconter quelques anecdotes sur le lieu.

17 h 30
Le soleil est revenu. On se dirige vers notre point de chute pour la nuit. La chambre d’hôte Le Barret. On y rencontre Sandy qui gère tout seul cet ancien hôtel-restaurant transformé en gîte pour accueillir, entre autres, les promeneurs du GR 3. On se pose dans notre chambre, ravis de se reposer un peu après cette journée riche en découvertes.

19 h 00
Sandy nous a concocté notre repas du soir. En puisant dans son potager, il nous a préparé de savoureux plats. Gaspacho, tartare de saumon, parmentier de canard… On se régale ! Le repas est terminé et Sandy nous fait goûter un petit alcool maison à base de verveine. Parfait pour terminer cette journée et bien dormir.

Jour 2 : descente de la Loire en canoé et visite d’Aurec

9 h 30
Après un copieux petit déjeuner, Yvan, de Canoë Nature Loisirs, vient nous récupérer pour une balade en canoë. Et oui, nous allons continuer de descendre la Loire, mais par la voie des eaux. On se rend au point de départ, on enfile nos combinaisons et on pousse les embarcations à l’eau. Nous voilà partis !

10 h 00
La Loire est d’un calme olympien. Il n’y a personne d’autre que nous, à part quelques hérons, martins-pêcheurs et autres cormorans qui s’envolent à notre passage. On file doucement le long du fleuve dans un pur moment de sérénité. À intervalles réguliers, des petites rapides apportent un peu d’animation (et finissent même par faire chavirer l’auteur de ses lignes pour une petite baignade matinale).

10 h 30
On fait une pause à mi-parcours dans un cadre fabuleux où la nature règne en maître. Yvan sort vin blanc, saucisson et fromage de son bidon étanche pour un petit encas. C’est parfait !

11 h 00
On continue notre descente. A certains endroits, la Loire est tellement calme que les eaux ressemblent à un miroir dans lequel se reflète, dans une symétrie parfaite, les fabuleux paysages que nous traversons.

11 h 30
Nous voilà arrivés après 9 km qu’on n’a pas vu passer. On remonte les canoës, on enlève nos combinaisons, on se sèche et on se change. Tout ça le sourire aux lèvres après ce shoot de nature exquis.

12 h 00
Il est temps de reprendre des forces. On file aux Cèdres Bleus. Le restaurant, dont la terrasse donne sur un joli parc arboré de cèdres, propose une formule du midi semi-gastro à 15 €. Délicieux et imbattable.

14 h 30
On traverse la Loire par une passerelle himalayenne pour découvrir la rive opposée d’Aurec. Les fresques murales sont là aussi nombreuses, mais il s’agit ici de street art. On croise une immense girafe, un colibri coloré et plein d’autres œuvres inspirées.

Festival de street art d’Aurec-sur-Loire

La ville d’Aurec accueille depuis 3 ans un festival de street art (en septembre). Durant trois jours, vous pourrez profiter de nombreuses animations : expos, barbecue, théâtre de rues, atelier, initiation au hip-hop, DJ etc… Bref, parfait pour une petite journée ou un week-end nature et street-art à 1 h 30 de Lyon.

15 h 30
On rejoint ensuite la base nautique d’Aurec pour récupérer un parcours de randonnée pédestre, de 4 km aller/retour, qui débouche sur la Passerelle du Saut du Chien, depuis laquelle nous profitons d’un magnifique panorama sur le majestueux fleuve. Balade possible en trottinette électrique en haute saison !

16 h 45
On a rejoint le centre d’Aurec et nous patientons sur le quai de la petite gare en attendant que le TER nous ramène sur Saint-Etienne, puis sur Lyon.


Verdict

Quelle chouette week-end cela a été ! La Haute-Loire en général et les Gorges de la Loire en particulier sont une destination trop souvent sous-estimée par nous autres Lyonnais. A 1 h 30 seulement de Lyon, on peut randonner dans des paysages merveilleux, descendre le fleuve en toute tranquillité, explorer d’impressionnants châteaux, voir des panoramas à couper le souffle, bien manger… Et même voir du street art ! Que demander de plus ?

Budget

A/R en train : 41 €
Nuit et repas à la Chambre d’Hôte Le Barret : 75 € la chambre pour 2, 30 € le repas
Musées des Manufactures des Dentelles : 5 €
Château de Rochebaron + spectacle des rapaces : 10 €
Descente de la Loire en Canoë : 15 € par personne
Menu du jour aux Cèdres Bleus : 15,50 €

Céline

À propos de Céline

Randonneuse, épicurienne, j'aime partager ma passion pour les Gorges de la Loire et la Haute-Loire et je dévoile volontiers mes trucs et astuces à mes amis et bien entendu aux vacanciers que je rencontre à l'Office de Tourisme. Mes coups de cœur : les points de vue sur les volcans et les gorges de la Loire.

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu