Pouvez-vous nous raconter votre parcours jusqu’à la direction du bateau-croisière ?

J’ai succédé à mon beau-père, Michel Collot, aux commandes du navire électrique Le Grangent. Diplômé en marketing et communication, j’ai travaillé une vingtaine d’années dans les médias et la communication évènementielle. J’ai obtenu mon premier permis de plaisance à 28 ans et décroché mon capitanat avant de s’installer aux commandes du Grangent en tant qu’armateur.

Il existe de nombreuses balades en bateau en France. Selon vous, qu’est-ce qui fait la singularité, l’intérêt des balades sur le Lac de Grangent ?

Au fil de l’eau, dans les méandres de la Loire, faire découvrir les raisons du choix de cette partie du fleuve pour la construction d’un barrage de retenue d’eau, fait de cette balade une singularité émerveillante. Pouvoir admirer le lac de Grangent sous ses différents aspects environnementaux avec ses constructions médiévales érigées à partir du XIème siècle sur les crêtes des Gorges de la Loire, donne un attrait incroyable.
Nature, sauvage, et préservé, le lac nous embarque dans un poumon vert.

Quelles sont les obligations réglementaires pour « piloter »
un bateau comme le vôtre ?

Un certificat de capacité pour la conduite de navires de commerce en eaux intérieures, délivré par examen uniquement par les services de la préfecture, après 4 années d’apprentissage minimum.

Quel type de public accueillez-vous ?

Nous accueillons tous les publics : scolaires pour une croisière pédagogique, familles pour les croisières culturelles, groupes extra-locaux avec des balades dégustatives en déjeuner ou en dîner, séminaires d’entreprises pour des expériences immersives atypiques, soirées à thèmes ou évènement privés… Chacun a sa place sur nos croisières !

Avez-vous des projets ou des
réflexions en cours pour vous
permettre de faire évoluer votre
activité ?

J’aime imaginer des événements atypiques et originaux ; exemple la Péniche ou la white party ! Des projets de création de nouveaux embarcadères, un parking, un nouveau bateau pour naviguer en amont des gorges de la Loire sont des projets qui me tiennent beaucoup à cœur !

Du plateau de la Danse, aux sucs d’Yssingeaux, jusqu’à la forteresse de Polignac, nombreuses sont les balades qui me "transportent".'

Bertrand Chery

Si vous deviez citer 3 activités
ou 3 lieux tout proches du Lac
qui vous permettent de vous
ressourcer après les journées
chargées de l’été ou en fin de
saison ?

Du plateau de la Danse, aux sucs d’Yssingeaux, jusqu’à la forteresse de Polignac, nombreuses sont les balades qui me « transportent ». Mes ressources quotidiennes, je les puise au travers d’une balade nature depuis la tour de Chambles ou d’une balade au fil de l’eau en canoë depuis Saint-Paul-en-Cornillon jusqu’à Aurec-sur-Loire.

Thématiques

Odile

À propos de Odile

Mon plaisir ? Les balades, l’observation de la nature et plus spécialement des oiseaux et des plantes, les concerts et spectacles divers, le charme des « vieilles pierres », les p’tits restos, les rencontres avec les passionnés de toutes sortes, … A vrai dire, dans les Gorges de la Loire, il y a une multitude de choses qui font mon bonheur ! Je ne me lasse pas de parcourir encore et encore ces coins de Haute-Loire car il y a toujours à découvrir, même quand on y est né ! Et cerise sur le gâteau, mon métier me permet de partager mes passions !

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu